Tablettes pour lave-vaisselle maison

En plus de privilégier le naturel en cosmétique j’essaie de faire de même dans d’autres domaines pour tendre vers un mode de vie plus écologique. Encore loin du “zéro déchet”, je tente de limiter ma consommation et de prendre de nouvelles habitudes. Peu contraignantes, celles-ci font du bien à la planète et à mon porte-monnaie !

Saviez-vous que les tablettes pour lave-vaisselle vendues dans le commerce étaient particulièrement mauvaises pour l’environnement ? Nombreuses d’entre elles sont composées de phosphates qui ne peuvent pas être entièrement traités par les stations d’épuration. Ces produits chimiques se retrouvent dans nos cours d’eau et sont responsables de l’eutrophisation qui tue la faune aquatique à petit feu.

Ce n’est pas une fatalité, il est possible d’agir à notre échelle. En effet, il existe de nombreuses alternatives naturelles à ce que l’on trouve dans le commerce. Vous pouvez fabriquer vos tablettes pour lave-vaisselle rapidement et avec seulement quelques ingrédients. Elles lavent tout aussi bien, n’ont aucun effet nocif pour la planète et sont très peu chères !

tablettes lave-vaisselle, pastille lave-vaisselle, zéro-déchet

Voici ma recette testée et approuvée après 5 lavages concluants :

Tablettes pour lave-vaisselle

5 minutes de préparation / 1h de pause

Ingrédients pour un bac à glaçons
  • 4 cuillères à soupe de cristaux de soude
  • 4 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • 4 cuillères à soupe d’acide citrique
  • 2 cuillères à soupe de sel marin
  • ½ cuillère à café d’eau

Mélangez tous les ingrédients dans un bol sauf l’eau. Vous verrez apparaître une réaction chimique lorsque vous ajouterez l’acide citrique, ça va mousser, c’est normal. Continuez de remuer.

Ajoutez ensuite ½ cuillère à café d’eau, mélangez. Vous devriez obtenir une pâte épaisse et être capable de former une boule avec.

Remplissez le bac à glaçons en appuyant fort pour obtenir des tablettes bien compactes.

Attendez au moins 1h avant de démouler.

tablettes lave-vaisselle, pastille lave-vaisselle, zéro-déchet

Petits trucs en plus …

  • Faites très attention lorsque vous ajoutez l’eau, si la pâte est trop humide, les tablettes ne durciront pas !
  • Utilisez du vinaigre blanc à la place du liquide de rinçage pour votre lave-vaisselle. Naturel et très économique, c’est un puissant anti-calcaire qui, en plus, détartre en profondeur.
  • Vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de citron dans le vinaigre de rinçage. Elle est antiseptique, antibactérienne et parfumera légèrement votre vaisselle.

    Et vous, quelle est votre recette pour laver la vaisselle ?

    Quels sont vos produits naturels favoris pour la maison ?

Flan de légumes au goût d’été

En cuisine, comme dans la vie, j’aime les choses simples. Ici vous ne trouverez pas de recette compliquée avec 36 étapes et une liste d’ingrédients interminable, juste des plats sains et faciles à réaliser.

Vous avez envie de bien manger mais disposez de peu de temps et d’inspiration ?

Avec quelques ingrédients de base : lait, œufs, crème et quelques légumes, vous pouvez vous cuisiner un plat végétarien délicieux et bien copieux.

Flan de légumes

15 minutes de préparation / 30 minutes de cuisson

Ingrédients pour 2 personnes
  • 1 oignon
  • 1 échalote
  • 1 courgette
  • 2 pommes de terre
  • 4 carottes
  • 2 œufs
  • 20 cl de crème épaisse
  • 25 cl de lait
  • 3 cuillères à soupe de farine
  • sel, poivre
  • noix de muscade
  • fromage râpé

Commencez par éplucher et couper la courgette, les carottes et les pommes de terre en dés. Faites les cuire à couvert dans une poêle avec un peu d’huile d’olive pendant une dizaine de minutes.

Pendant ce temps hachez finement l’oignon et l’échalote. Faites les revenir pendant quelques minutes dans un peu d’huile afin de les faire dorer.

Mettez votre four à préchauffer à 210°C.

Dans un saladier, mélangez les œufs, la crème, le lait et la farine. Ajoutez-y le sel, le poivre et un peu de noix de muscade.

Versez les légumes cuits dans le saladier et mélangez.

Placez ensuite la préparation dans un moule et saupoudrez de fromage râpé. Faites cuire au four pendant 30 minutes.

Petits trucs en plus…

  • Vous pouvez très bien remplacer les carottes et la courgette par d’autres légumes, pensez juste à les faire cuire avant de les intégrer au mélange
  • Ne zappez pas l’oignon et l’échalote qui apportent du goût ainsi que l’assaisonnement
  • N’hésitez pas à ajouter des morceaux de chèvre (ou un autre fromage) à la préparation si vous aimez ça
  • Laissez libre cours à votre créativité, ce plat se décline à l’infini !

Bon appétit !

flan légumes, recette végétarienne, flan végétarien, recette végétarienne

flan légumes, recette végétarienne, flan végétarien, recette végétarienne

flan légumes, recette végétarienne, flan végétarien, recette végétarienne

L’huile essentielle de citron pour les dents, les cheveux et la cellulite

Les huiles essentielles sont de véritables trésors, tantôt désinfectantes, cicatrisantes, apaisantes ou régénératrice, chacune d’entre elles possède de nombreuses propriétés. Antiseptique, anti nausée, drainante, régulatrice du foie et du système nerveux… L’huile essentielle de citron est l’une de mes préférées. Je l’utilise quotidiennement, principalement pour ses vertus cosmétiques.

Mes utilisations de l’huile essentielle de citron en beauté

Pour des dents blanches et une bouche désinfectée

Ajoutez 1 goutte d’huile essentielle à votre dentifrice.

 Un vrai bonheur ! Après avoir brosser mes dents j’ai la sensation d’une bouche propre et fraîche. Cela a également un effet sur mon moral et m’aide à m’endormir sans stress.

C’est très efficace si vous consommez du café et/ou du thé car l’huile essentielle de citron élimine les tâches sur les dents.

Attention toutefois, utilisée trop régulièrement l’huile essentielle de citron peut abîmer l’émail dentaire. Ajoutez-en une à deux fois par semaine MAXIMUM.

Pour des cheveux moins gras et limiter leur chute 

Ajoutez 3 gouttes d’huile essentielle à votre shampoing habituel (comme expliqué dans mon article sur le shampoing solide).

Pour des cheveux brillants

Mélangez 10 gouttes d’huile essentielle avec 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre dans une bouteille d’un litre d’eau, vous obtiendrez une eau de rinçage parfaite à utiliser après votre shampoing.

J’utilise cette eau de rinçage une fois par semaine pour des cheveux éclatants de santé. 

Pour lutter contre la cellulite

Versez 2 à 3 gouttes d’huile essentielle dans une cuillère à soupe d’huile végétale et faites pénétrer par massages circulaires. Attention à ne pas vous exposer au soleil dans les 6 heures qui suivent car l’huile essentielle de citron est photosensibilisante.

→ J’associe l’huile essentielle de citron à l’huile végétale d’avocat qui nourrit en profondeur et réduit l’apparence des vergetures.

L’huile essentielle de citron associée à des produits simples peut faire des miracles. Ici, du dentifrice Biopha, du shampoing Bio Naïa, de l’huile végétale d’avocat Floressance et du vinaigre de cidre.

L’huile essentielle de citron peut également être utilisée en cuisine pour remplacer le zeste de citron frais ou encore pour nettoyer la maison car elle est antiseptique et purifiante.

Vous l’aurez compris, c’est un véritable couteau suisse à petit prix. Vous ne regretterez pas l’investissement !

huile essentielle citron

Huile essentielle de citron 10 ml Bioflore
3,90€ sur slow-cosmetique.com

Et vous quelles sont vos huiles essentielles préférées ?

Quelles utilisations en faites-vous ?

Mon shampoing solide 100% naturel et personnalisé

Bien que j’utilise des produits bio (gel douche, shampoing, dentifrice, déodorant…) depuis longtemps, je tente de passer au stade supérieur en privilégiant les ingrédients de base non transformés (huiles végétales, huiles essentielles, argiles…) et en produisant un minimum de déchet (shampoing solide, savon à froid). Pas à pas, j’intègre le 100% naturel à ma routine beauté. 

Depuis une semaine je me lave avec un savon saponifié à froid à base de géranium rosat et de rose et j’en suis ravie, il est extrêmement doux pour ma peau sensible. Je vous en reparlerai très certainement dans un prochain article.

Afin de continuer sur ma lancée, je me suis essayée ce weekend à la création d’un shampoing solide. Entièrement personnalisé, il est composé d’ingrédients naturels que j’ai choisi en fonction de leurs propriétés.

Formulation du shampoing solide

  • 10 ml d’huile végétale (mélange d’huiles d’avocat, d’argan et de ricin)
  • 5 gr d’argile verte
  • 1 ml d’huiles essentielles (mélange d’huiles essentielles de citron, d’orange douce et d’ylang-ylang)
  • 25 gr de sodium cocoyl isethionate
  • 12 gr d’acide stéarique
  • 10 ml de decyl glucoside

Propriétés des ingrédients naturels

  • L’huile végétale d’avocat nourrit en profondeur
  • L’huile végétale d’argan réduit les fourches et adoucit les cheveux secs
  • L’huile végétale de ricin stimule la pousse et apporte du volume
  • L’argile verte nettoie et purifie, elle est idéale pour les cheveux mixtes (pointes sèches et racines grasses)
  • L’huile essentielle de citron enlève l’excès de sébum et limite la chute des cheveux*
  • L’huile essentielle d’orange douce donne de l’éclat
  • L’huile essentielle d’ylang-ylang renforce la fibre capillaire
  • Les ingrédients « techniques » (sodium cocoyl isethionate, decyl glucoside, acide stéarique) lavent sans « décaper » et donnent de la consistance au shampoing

*Vous pouvez également ajouter 3 gouttes d’HE de citron à votre shampoing habituel, cela aura les mêmes effets !

La mousse est très légère au début, il faut insister un peu

Mes impressions après un premier shampoing

Application

Il faut frotter le savon entre ses mains avec de l’eau pendant un moment (plus d’une minute) avant d’avoir une belle mousse, l’application est ensuite très facile. Il mousse bien, comme un shampoing classique.

Démêlage

Petit point négatif, le démêlage n’est pas facile. Sans après-shampoing mes cheveux ont tendance à faire des sacs de nœuds, je suis obligée de passer un petit coup de brosse dans ma tignasse.

Sèchage

Je ne constate pas de changement niveau perte de cheveux mais je suppose qu’il faut attendre quelques shampoings avant d’avoir des effets. Hormis cela je suis satisfaite du résultat, mes cheveux sont doux au toucher, les pointes sont lissées et leur texture est agréable. Niveau odeur c’est vraiment très léger, aucune huile essentielle ne se démarque même si le savon sent fort l’ylang-ylang.

Verdict

Adopté ! Je suis contente de mon savon « home-made », à voir maintenant si mes cheveux restent beaux, s’ils poussent plus vite et ne regraissent pas. Je vous ferai un nouveau point après plusieurs semaines d’utilisation.

Une jolie mousse apparaît après un moment de frottement
Le shampoing solide s’applique aussi facilement qu’un shampoing liquide

Et vous, qu’utilisez-vous pour vous laver les cheveux ?

Quels sont vos ingrédients favoris pour composer votre shampoing ?

Green Life – Le livre du blog Mango & Salt

Aujourd’hui 1er mai, jour de la fête du travail j’ai décidé de redonner vie à ce blog. Ça faisait trop longtemps ! A partir de maintenant je vous écrirai un article par semaine.

J’aimerais vous parler d’une magnifique découverte, le livre Green Life de Victoria Arias. Pour ceux qui ne la connaissent pas, Victoria est l’auteure du blog Mango & Salt, blog lifestyle à tendance végé et naturelle. J’ai acheté son livre un peu par hasard, en ne connaissant que très peu son univers. Je regardais les nouveautés sur Amazon et je suis tombée dessus. J’ai aimé son titre et pour 16,95€, je n’avais pas grand-chose à perdre… Quelle belle surprise, il ne me quitte plus !

L’idée n’est pas de nous convertir au végétarisme ou au 100% naturel mais de nous donner des clés pour un mode de vie plus sain dans le respect de la nature, pour plus de bien-être au quotidien.

Le bouquin est divisé en deux parties principales, contenant elles-mêmes plusieurs thèmes :

  • EN CUISINE (recettes végétariennes)
    • Petits déjeuners 100% forme
    • Apéritifs et entrées
    • Plats classiques à partager
    • Bols-repas & plats à emporter
    • Encas et gourmandises
    • Boissons froides et chaudes
  • LIFESTYLE (recettes et astuces bien-être et santé)
    • Soins de beauté
    • Pour une maison propre et saine
    • Huiles essentielles
    • Automassages et bien-être
    • Yoga & Pilates

Ce que j’ai particulièrement aimé dans Green Life

  • La partie « EN CUISINE » avec 150 recettes toutes plus gourmandes les unes que les autres
  • La simplicité des recettes, les ingrédients sont peu nombreux et faciles à trouver
  • Le burger Portobello pages 106-107, une méga tuerie !
  • La mise en page très claire et les beaux visuels

Ce que je regrette dans Green Life

  • Qu’il ne fasse QUE 253 pages !

Je dirais que ce livre s’adresse principalement aux personnes qui tendent vers un mode de vie plus sain ou sont tentées de le faire. Il est écrit de manière simple et accessible à tous, n’hésitez pas !

green life, livre bloggeuse, mango & salt
Sommaire
green life, livre bloggeuse, mango & salt, livre mango & sal
Recettes pour bols-repas

 

Green Life – Le livre du blog Mango & Salt
De Victoria Arias, chez Larousse
253 pages
16,95€ sur amazon.fr

2 semaines en Balagne – Haute-Corse

Cela a pris du temps mais me revoici (enfin !) avec une article sur la Corse… Il y a 3 ans nous avions découvert le sud, cette fois nous avons mis le cap au nord.

Nous sommes partis de Lille avec la compagnie HOP et après seulement 1h30 de vol nous étions à Calvi. Il nous restait ensuite environ 40 min en voiture jusqu’à notre logement.

Pendant 2 semaines nous avons logé dans un bungalow perdu dans le maquis avec une vue magnifique sur la mer. Un vrai paradis pour les amoureux de calme et de nature, à seulement 10 minutes de l’Île Rousse ! Nous sommes principalement restés en Balagne et avons été jusqu’à Saint-Florent pour découvrir les plages aux alentours. Cette région est CANON, plus sauvage et plus en relief que le sud, c’est un vrai COUP DE COEUR !

Voici mes conseils et bonnes adresses pour votre prochain séjour en Haute-Corse !

Pour commencer, si vous voulez bénéficier des meilleurs tarifs et échapper à la horde de touristes, un conseil : partez hors saison ! Le nord est beaucoup plus fréquenté que le sud et ce jusqu’à la fin août. Il a commencé à faire un peu plus calme à partir du 1er septembre.

Où trouver les plus belles plages ?

  • Lozari : grande plage pas trop bondée, plutôt facile d’accès (il faut se garer près du club Belambra), pas mal de vagues quand il y a du vent, mer rapidement profonde (pas idéal avec des enfants), pas de sable fin mais des très petits cailloux.
  • Ostriconi : ma préférée, superbe plage sauvage, assez difficile d’accès, sable fin, eau turquoise et rochers pour faire des sauts. Idéale pour explorer les fonds marins. C’est ici que commence le désert des Agriates.
  • Bodri : jolie plage de sable blanc, la plus petite des trois, accessible en voiture ou avec le petit train qui relie l’Ile-Rousse à Calvi.

Où bien manger ?

Dans le centre de l’Île Rousse : vous y trouverez de nombreux restaurants proposant des menus typiques entre 19 et 24€ (entrée, plat et dessert). Nous en avons testé trois qui étaient d’un excellent rapport qualité/prix. Les voici par ordre de préférence :

  • Terra e Mare, rue Napoléon : apéro offert et produits frais
  • La Grand Bleu, place du Canon : grande terrasse ombragée, belle présentation
  • L’Osteria, place Santelli : cuisine traditionnelle corse

Pas loin de l’Île Rousse : allez à la Pizzeria A Rusta à Monticello pour le coucher de soleil, la vue est magnifique. Les pizzas au feu de bois sont délicieuses et les prix très corrects.

A Pigna : ne manquez pas la cantine A Moresca. Décoration originale, plats simples et bons, vue sur mer. Juste à côté vous trouverez A Caseralla, la carte y est moins fournie mais le thé glacé maison est délicieux et la terrasse très agréable.

Que faire en Balagne ?

  • Île-Rousse : marchez dans les petites ruelles, posez-vous sur la plage, allez boire un verre sur la place à l’ombre des platanes mais surtout ne manquez pas le coucher du soleil depuis la presqu’île de la Pietra.
  • Train Île-Rousse – Calvi : surnommé U Trinichellu, ce petit train vous emmènera jusqu’à Calvi en passant par de nombreuses plages. Libre à vous de vous arrêter à celle qui vous plaît. Faites attention aux horaires du retour, fin août le train était bondé et des personnes ont du rester sur le quai !
  • Pigna : visitez cet adorable village perché sur la route des artisans, un incontournable !
  • Calvi : passez un après-midi dans la ville, son port et sa forteresse valent le coup d’œil.
  • Plages du Lotu et de Saleccia (du côté de Saint-Florent) : ces plages ne sont accessibles que par bateau. Vous pouvez en louer un ou réserver une excursion, ça vaut vraiment le coup, c’est presque plus beau que les Caraïbes !
  • Désert des Agriates : levez-vous tôt (avant que la chaleur ne soit trop pesante) et partez pour une randonnée dans le désert. Le départ se fait de la plage de l’Ostriconi où de petits chemins vous mèneront jusqu’à de somptueuses plages (uniquement accessibles à pied ou en bateau). Un des plus beaux moments de notre séjour !
  • Parc de Saleccia : apprenez-en plus sur la flore corse dans ce magnifique jardin botanique.
  • Vallée du Fango : pour changer de la plage, allez vous rafraîchir dans des piscines naturelles en pleine montage !
corse, corse du nord, balagne
La terrasse de notre bungalow
corse, corse du nord, balagne, Calvi, île de Pietra
Une vue de l’Ile Rousse depuis la presqu’Ile de Pietra
corse, corse du nord, balagne,Calvi, île de Pietra
Le coucher du soleil depuis la presqu’Ile de Pietra
corse, corse du nord, balagne, parc de saleccia
Le parc de Saleccia
corse, corse du nord, balagne, parc de saleccia
Une habitante du parc de Saleccia
corse, corse du nord, balagne, route des artisans
Rencontre sur une route de montagne…
corse, corse du nord, balagne, vallee du fagno
La Vallée du Fango
corse, corse du nord, balagne, Pigna,
Les jolies maisons de Pigna
corse, corse du nord, balagne, Pigna, terrasse
La terrasse de la cantine A Casarella à Pigna
corse, corse du nord, balagne, agriates
La plage de l’Ostriconi, le départ pour le désert des Agriates
corse, corse du nord, balagne, agriates
La récompense à la fin de la randonnée dans le désert !
corse, corse du nord, balagne, agriates, plage
Le paradis sur terre !

[GALERIE] Instants canadiens

Il y a un peu moins d’un mois je revenais du Canada. J’ai parfois l’impression que ce voyage n’était qu’un rêve, le temps file si vite… Septembre est bientôt là, je n’ai pas vu passer l’été. Ce soir j’ai eu envie de revoir les photos prises avec mon Iphone et je me suis dit que ce serait chouette d’en partager certaines avec vous.

Voici quelques instants volés, quelques images parmi les milliers d’autres qui resteront à jamais dans ma tête…

Un weekend à Cork – Irlande

C’était une surprise de mon chéri, je savais qu’on partirait le weekend du 6 et 7 août mais impossible de savoir où ! J’ai bien eu quelques indices la veille au moment de faire ma valise mais ce n’est qu’une fois arrivée devant le tableau des départs à l’aéroport Paris Charles de Gaulle que j’ai su que nous nous envolerions pour Cork !

Cork et nous c’est toute une histoire. C’est dans cette jolie ville irlandaise que nous nous sommes rencontrés il y a de ça bientôt 5 ans… Il travaillait chez Amazon, je faisais un stage en marketing chez EazyCity et on était collocs ! Je suis restée 4 mois à Cork. C’est une ville à taille humaine (tout peut se faire à pied) où vivent de nombreux expats (surtout français, italiens et espagnols). Je m’y sentais bien. Mon expérience là bas reste un magnifique souvenir ! Nous avons souvent parlé d’y retourner sans jamais faire le pas. J’avais peut-être un peu peur… Peur d’être déçue, peur que ce ne soit plus comme avant… J’ai pourtant sauté de joie quand j’ai découvert notre destination !! J’allais retrouver l’ambiance de la ville, la Bulmers au fût, les pubs, les petites maisons colorées, les rues animées et la gentillesse des irlandais !

Arrivée sur place point de déception juste le sentiment d’être à la maison. J’adore voyager et découvrir de nouveaux endroits mais retourner dans un lieu que l’on connait et où l’on a ses habitudes a ses avantages. Surtout quand on a peu de temps !

En partant samedi à 16h de Paris nous sommes arrivés sur place vers 16h30. Une heure de gagnée grâce au décalage horaire ! ll n’y a malheureusement pas de vol direct depuis la Belgique. Le taxi de l’aéroport jusqu’au centre nous a coûté environs 16€ mais il existe aussi des bus qui font la liaison pour moins de 6€.

Si vous en avez la possibilité, je vous recommande vivement de passer au moins une semaine en Irlande. Restez 2 ou 3 jours à Cork pour profiter de l’ambiance le weekend. Louez ensuite une voiture pour visiter les alentours. Il y a tellement de choses à voir !


Voici mes bonnes adresses pour un weekend à Cork !

Où dormir ?

Les hôtels étant particulièrement chers je vous conseille la solution AirBnb. Nous avons logé à Jameson Ville (nom de la maison) dans une jolie chambre avec salle-de-bain privée pour 70€ la nuit. Nous étions face à l’université UCC à 10 minutes à pieds du centre. C’était parfait !

Où sortir ? 

Pour perdre un minimum de temps direction Oliver Plunkett Street. C’est la rue dans laquelle je vivais et l’une des plus animées de la ville ! Vous y trouverez votre bonheur !

  • The Oliver Plunkett, 116, Oliver Plunkett Street : ce beau bar qui fait également restaurant propose de nombreuses animations : musique live presque tous les soirs et spectacle de danse irlandaise le samedi à 18h30.
  • Crane Lane Theater, Phoenix Street : dans une petite ruelle non loin d’Oliver Plunkett Street, le Crane Lane accueille plusieurs groupes de musique et des DJ’s tout au long de la semaine.
  • The Ovens, 117, Oliver Plunkett Street : un pub irlandais typique avec de la bière pas trop chère et de la musique traditionnelle le dimanche soir.
  • An Brog, 74 Oliver Plunkett Street : récemment rénové (j’ai eu un petit choc en y retournant !) ce bar organise de nombreuses soirées à thème. Allez-y tard pour un maximum d’ambiance !
  • The Bodega, Cornmarket Street : un endroit qui vaut la peine de s’éloigner un peu d’Oliver Plunkett. Restaurant le jour, il se transforme en une magnifique boîte de nuit les soirs de weekend (vendredi et samedi). La musique y est excellente ! Arrivez avant 23h30 pour pouvoir entrer gratuitement (après c’est 10€).

Que voir à Cork ?

Cork peut facilement être visitée à pied. Enfilez de bonnes baskets et perdez-vous dans ses ruelles !

  • Fitzgerald Park : un écrin de verdure en plein centre ville. Idéal pour une petite promenade, un pic-nic ou une sieste au soleil.
  • University College Cork (UCC) : la prestigieuse université mérite le détour, on se croirait presque à Poudlard ! De nombreuses balades pédestres partent de là, il suffit de suivre les indications.
  • Fota Wildlife Park : situé à 15 minutes de Cork sur l’île de Fota, ce zoo est un peu spécial car les animaux s’y promènent en semi liberté. Des navettes vous y amènent pour 14€ depuis le port de Cork.

Que visiter aux alentours ? (si vous restez plus d’un weekend)

  • Ring of Kerry
  • Kinsale
  • Galway
cork, irlande, weekend irlande, weekend cork, port cork
La River Lee
cork, irlande, weekend irlande, weekend cork, port cork, cavalier en ville
Chacun est libre d’utiliser le moyen de transport qu’il souhaite !
UCC, Cork, irlande, université cork, université irelande, weekend cork, weekend irlande, visite cork
University College of Cork
UCC, Cork, irlande, université cork, université irelande, weekend cork, weekend irlande, visite cork, porte irlande
Une porte d’un autre temps
cork, irlande, weekend irlande, weekend cork, port cork
La vue depuis le Parc Fitzgerald

Voyager seule au Canada

Je suis rentrée. Cela fait une semaine que je suis en Belgique et je suis heureuse. Heureuse d’avoir retrouvé mon chéri, mes animaux, ma maison, mes proches, mon pays. Heureuse d’avoir osé réaliser un de mes rêves et d’avoir voyagé seule.

Cela peut paraître fou pour certaines personnes mais voyager seul apporte une toute autre dimension, quelque chose en plus. On en apprend beaucoup sur soi et sur les autres. Comme vous avez pu le constater en lisant mes précédents articles ça n’a pas été facile tous les jours mais je ne regrette rien. Je suis fière de moi et je le referai. Je pense déjà à ma prochaine destination solo.

J’aimerais dire à tous ceux qui hésitent à partir seul : arrêtez de réfléchir (ne faites pas comme moi qui ai attendu 3 mois avant de me lancer !), prenez vos billets d’avion et PARTEZ ! C’est tellement agréable de ne dépendre de personne, tellement gratifiant de l’avoir fait. Le Canada est le pays idéal pour une expérience en solo, lancez-vous !

Voici mes conseils pour voyager seul(e) au Canada pendant quelques mois.

Avant de partir :

  • Assurez-vous que votre téléphone portable est utilisable au Canada (tri-bande ou quadri-bande)
  • Vérifiez la date de validité de votre passeport (elle doit dépasser d’au moins un jour la date de votre retour)
  • Sachez aussi que si vous souhaitez rester plus de 90 jours au Canada il vous faudra un visa
  • Faites débloquer votre carte de banque pour l’Amérique du Nord
  • Réservez vos logements pour la première semaine
  • Organisez vos volontariats pour au moins les deux premiers mois. Rendez-vous sur les plate-formes HelpXWorkaway ou Woofing. Attention ! Les places sont rapidement prises en juillet car de nombreux voyageurs profitent de leurs vacances d’été pour partir. Il faut s’y prendre bien à l’avance !
  • Ne prévoyez pas trop de choses à faire les premiers jours, il vous faudra un peu de temps pour vous remettre du décalage horaire. Comptez au moins 2 jours complets avant d’être totalement opérationnel !
  • Pensez à souscrire à une assurance voyage pour toute la durée de votre séjour. Les soins de santé sont extrêmement chers au Canada !
  • Achetez vos équipements (chaussures de rando, polaire, vêtements de pluie…) en Belgique ou en France avant le départ. Il n’existe pas de magasins de type Decathlon au Canada. Les boutiques de sport canadiennes vendent principalement des grandes marques souvent très onéreuses
  • Téléchargez une application GPS utilisable hors ligne pour pouvoir l’utiliser partout à tout moment. Attention ! Il faudra penser à charger la carte de l’endroit où vous allez lorsque vous avez du wifi pour pouvoir y avoir accès ensuite. Pour ma part j’utilise Maps.me

Sur place :

  • Concentrez-vous sur une province ou deux selon le temps dont vous disposez. Le Canada est un IMMENSE pays, ne sous-estimez pas les distances !!
  • Prévoyez au moins 3 semaines de voyage. Vous aurez besoin de ce temps rien que pour le Québec !
  • Faites du volontariat. C’est un superbe moyen pour découvrir un pays, sa culture et ses habitants à moindre frais
  • Pensez au covoiturage pour vous déplacer, c’est beaucoup moins cher que le bus ou le train et cela vous permet de faire des rencontres sympas. Rendez-vous sur le site AmigoExpress ou sur les groupes Facebook dédiés à certains trajets (exemple : Tadoulift pour les départs depuis et vers Tadoussac). Vous pouvez aussi louer une voiture si vous en avez les moyens.
  • Logez en auberge de jeunesse avec déjeuner inclus. Elles sont souvent centrales et proposent des activités et tours gratuits ou moins chers. Le réseau HiHostels est très étendu au Canada et vous bénéficierez de nombreuses réductions si vous devenez membre. C’est l’endroit idéal pour rencontrer d’autres voyageurs solo
  • Si vous partez en été, pensez aux résidences universitaires, ce sont des chambres d’étudiant disponibles pour les touristes pendant les mois de juillet et d’août. Les tarifs sont un peu plus élevés qu’en auberge de jeunesse mais vous disposerez d’une chambre privée, la salle-de-bain est à partager. A Montréal je vous conseille le Royal Victoria College Residence
  • Prenez toujours un petit sac à dos avec vous pendant la journée et glissez-y bouteille d’eau, anti-moutisques, crème solaire, lunettes de soleil, manteau de pluie, casquette ou chapeau (si vous voyagez en été). La météo est très changeante et les insectes voraces, mieux vaut être prévoyant !

Je pense avoir fait le tour. N’hésitez pas à me communiquer d’autres conseils si vous en avez.

Bon voyage au Canada ! 🙂

Mon volontariat chez une herboriste

Samedi 9 juillet je quitte Montréal pour mon dernier volontariat au Canada. Je vais travailler 2 semaines chez Nathalie, herboriste chez Les Herbes Aux Soins. J’avais très envie de découvrir ce métier peu connu en Europe (car remplacé par la pharmacie) mais assez répandu au Québec. L’herboristerie est une discipline qui consiste à préparer et commercialiser des plantes médicinales.

J’arrive donc à Sainte-Clothilde-de-Horton, petit patelin à mi-chemin entre Montréal et Québec, samedi vers 14h. Je rencontre David, l’autre woofer, il est allemand, sourd et dormira dans son van aménagé. Moi je passerai mes nuits dans un « camper » (une caravane). C’est un peu vieillot et le wi-fi est capricieux mais ça fera l’affaire. Nathalie a un mari : Stéphane, et trois enfants : Raphaëlle 14 ans, Guillaume 13 ans et Danaé 11 ans. La première semaine était très calme, il n’y avait que Guillaume à la maison. La deuxième a été plus mouvementée avec le retour des deux filles…
Les premiers jours on découvre le jardin, il est magnifique ! Et il n’y a pas que ça qui est beau… La maison en vieilles pierres se trouve à la lisière d’une forêt, un ruisseau coule juste derrière, c’est un véritable havre de paix ! Dans le jardin, un immense potager, plusieurs carrés consacrés aux plantes médicinales et des ruches, tout au fond. On pourra bientôt récolter les premiers légumes et les premières fleurs, pour le miel il faudra encore attendre. Juillet est le mois des récoltes, ça tombe bien. Moi qui étais déçue de ne pas avoir pu récolter et goûter les légumes plantés à la ferme en mai, ici je serai servie !

Nathalie est très attentive et pédagogue. Elle a compris mon intérêt pour l’herboristerie et prend le temps de m’expliquer ce qu’elle sait. Elle était thanatopracteur à Montréal dans son ancienne vie et s’est reconvertie après la naissance de ses enfants. C’est en cherchant des solutions naturelles pour les soigner qu’elle a découvert l’herboristerie et a décidé d’en faire son métier. Toute la famille a changé de vie et a quitté la ville pour la campagne.

A Sainte-Clothilde les journées sont faites de désherbage, découverte des plantes, cueillette de fleurs, récolte de légumes, préparation d’huiles de macération, confection de savons et crèmes… Je n’ai pas le temps de m’ennuyer, ni de voir le temps passer !

Mon séjour s’achève déjà demain. Nathalie me conduira à l’aéroport de Montréal où je prendrai mon vol pour Paris à 22h. J’ai beaucoup aimé cette dernière expérience de volontariat. Elle fut très différente de la première à la ferme. Le fait de vivre avec des enfants apporte une autre dimension. On participe à la vie quotidienne de la famille sans vraiment en faire partie. J’ai parfois eu l’impression de ne pas être à ma place. Je me suis malgré tout sentie intégrée et totalement immergée. Je n’ai passé mes journées et soirées qu’avec des québécois (famille, voisins et amis) à l’exception de David, le volontaire allemand. J’ai même commencé à utiliser quelques expressions de la région, taberouette !

Je pourrais encore parler longtemps de ces 2 dernières semaines mais il faut que je termine le désherbage, que je cuisine une tarte avec les framboises cueillies hier, que je fasse mon sac et le ménage du « camper » ! Je reviendrai sur mon expérience canadienne dans sa globalité dans un prochain article.

Je vous laisse avec quelques photos de ce paradis.

québec
La route devant la propriété
québec, camper
La jolie maison et mon « camper »
québec, plantes
Le magnifique jardin avec le potager et les plantes médicinales
québec, plantes, fleur, papillon, jardin
Rencontre au sommet d’une échinacée
québec, plantes
Les ruches dans le fond du jardin
québec, plantes, fleurs, monarde, herboristerie, herboriste
La monarde, la plus belle de toutes !
québec, plantes, herboristerie, herboriste
La récolte du jour : calendula, mauve et millepertuis
québec, jardin, plantes
Le potager verdoyant