La vie à la ferme

Ouf, enfin dimanche ! Aujourd’hui je ne travaille pas, ça fait du bien ! La semaine fût très intense. Je me suis retrouvée seule. Les garçons sont partis 2 jours après mon arrivée et Margot le 20. Je suis donc l’unique volontaire à la ferme depuis plus d’une semaine. Grosse baisse de moral au début et doutes quant à la suite. J’ai même hésité à rester mais j’ai tenu bon et ça en valait la peine.

Je pense que mon aide fût précieuse et je me suis réellement sentie utile. Que ce soit pour préparer le souper, semer du maïs, repiquer du thym, sortir Fenouil (le chien), ramener du fumier, faire des pâtisseries, planter des tomates, retourner la terre avec les ânes ou désherber, mes petites mains ont bien travaillé ! Le printemps est arrivé, les pissenlits ont envahi la pelouse, le paysage a verdi et il a fait chaud, très chaud. Les mouches noires (petits insectes inutiles qui piquent comme des moustiques) ne nous ont pas rendu la tâche facile mais malgré le manque de bras on a bien avancé. Chaque jour j’admire un peu plus le courage de Chantale et Jo qui n’ont pas choisi la facilité. Leur démarche 100 % bio et écolo de travailler sans machine est très contraignante. Les ânes ne sont pas toujours de bonne volonté et leurs journées sont très longues.

Vendredi je pars pour Québec, continuer mon aventure. Je pense que je n’aurai qu’un seul regret en quittant la ferme : ne pas pouvoir avoir pu goûter aux délicieux légumes, fruits de notre dur labeur. Je repasserai peut-être en juillet ou en août. Chantale et Jo, leur passion et leur grain de folie me manqueront certainement, ainsi que leurs adorables animaux qui m’auront apporté tant de réconfort durant ces 3 semaines.

D’ailleurs voici quelques photos de ces compagnons à quatre ou 2 pattes.

chien
Fenouil, mon copain souriant
Poussins
Les petits poussins plus si petits
Poules
Les poulettes curieuses
Ane
Kamel, le gourmand
Ane
Koka, le doux
chat
Djihad, la chipie
Chat noir
Patate, la caline
Chat
Pattes blanches, le squatteur de lit

One comment on “La vie à la ferme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *